Règles de jeux - Jeu de la bataille

Photo_Ultimate Texas Hold'em_5

Le principe du jeu de L’Ultimate Poker :

Le jeu démarre par les mises. Deux mises sont obligatoires : l’ante et la blinde (pour tout le monde). Il est aussi possible de déposer une mise facultative sur la case « bonus trips ». Nous y reviendrons.
A propos des mises : Le minimum est indiqué par la hauteur d’enjeux de la table que vous avez choisie, et le maximum de 10, 20 ou 30 fois ce minimum, selon le règlement du casino (n’hésitez pas à le demander si vous voulez jouer aussi gros).
Chaque joueur reçoit ensuite deux cartes faces cachées (comme au Texas Hold’em), ainsi que le croupier.

Lorsque c’est votre tour de parler (ordre de parole de gauche à droite à la table), vous pouvez soit ne rien faire (ce qui équivaut à checker), soit placer une mise sur la case « Play » (jouer), mise qui doit être de 3 ou 4 fois le montant de la mise d’ante.
Une fois que tous les joueurs ont parlé, le croupier retourne trois cartes face découvertes au milieu de la table, et communes pour tous les joueurs : c’est le flop.
Un nouveau tour de mises est effectué. Chaque joueur à son tour peut à nouveau soit « checker » (ne rien faire), soit miser l’équivalent de 2 fois son ante sur la case « Play », s’il ne l’a pas déjà fait au tour précédent.
Le croupier retourne enfin deux nouvelles cartes au centre, la turn et la river, en même temps (pas comme au Texas Hold’em donc).
Chaque joueur a maintenant une dernière opportunité de miser s’il ne l’a pas déjà fait. Auquel cas il doit placer l’équivalent du montant de son ante sur la case « Play ».
Si le joueur n’avait pas encore misé sur cette case et qu’il ne le souhaite pas, il couche alors ses cartes, en les plaçant faces cachées à côté de la case « Ante ».
Lorsque tous les joueurs ont fini, c’est l’abattage et le croupier retourne alors ses cartes et annonce sa meilleure combinaison. Les joueurs encore en jeu comparent alors leur jeu avec celui du croupier, et si un (ou plusieurs) joueur(s) a une meilleure combinaison que lui, il est payé de la manière suivante :
1x ses mises « Ante » et « Play » (qu’il récupère également).
Au minimum 1x sa mise « Blind » si le joueur a au moins une quinte (sinon il récupère simplement sa blinde), conformément à la table de gains ci-après.
Au minimum 3x sa mise « Trips » si le joueur a au moins un brelan, conformément à la table de gains ci-après.
Si le joueur ne bat pas le croupier, ce dernier récupère toutes ses mises (Blind, Ante, Play et Trips).
En cas d’égalité, le joueur récupère simplement ses mises.
Important : le croupier doit avoir au minimum une paire pour être « qualifié » (une fois l’abattage effectué). Si ce n’est pas le cas, le joueur récupère son ante, puis est payé sur ses autres mises selon sa combinaison.

Les tableaux de paiement à l’Ultimate Poker

Pour la Blinde :
– Quinte : 1 fois la mise
– Couleur : 1,5 fois la mise
– Full house : 3 fois la mise
– Carré : 10 fois la mise
– Quinte flush : 50 fois la mise
– Quinte flush royale : 500 fois la mise
Pour la case bonus Trips :
– Brelan : 3 fois la mise
– Quinte : 4 fois la mise
– Couleur : 7 fois la mise
– Full house : 8 fois la mise
– Carré : 30 fois la mise
– Quinte flush : 40 fois la mise
– Quinte flush royale : 50 fois la mis

Règles particulières applicables à l’ultimate hold’em poker

Article 55-20 créé par arrêté du 30 décembre 2014 – art. 28 Fonctionnement de ultimate hold’em poker.

Le jeu de l’ultimate hold’em poker se joue avec un jeu de cinquante-deux cartes. Il doit être fait usage de carte en parfait état au commencement de chaque séance.

Les dispositions des articles 39 et 40 relatives au dépôt, à la conservation et à l’usage des cartes sont applicables au jeu de l’ultimate hold’em poker.

Après leur comptée et leur vérification, le croupier mélange ostensiblement les cartes devant les joueurs. Un mélangeur automatique de cartes peut être utilisé dans les conditions décrites à l’article 40.1 du présent arrêté. Dans ce cas, l’utilisation de deux jeux de cartes de format américain et de couleurs différentes est requise.
Le croupier affecté à la table anime la partie et contrôle son bon déroulement. Il invite les joueurs à miser et assure également la distribution des cartes.
Le montant minimum de l’avance de la table est déterminé, en fonction du minimum des mises pratiqué, par le tableau figurant à l’article 49 du présent arrêté.
Le croupier ne peut pas être relevé pendant le coup. Un chef de table, qui ne peut être affecté au maximum qu’au contrôle de 2 tables, est responsable de la clarté et la régularité du jeu, des paiements et de toutes les opérations effectuées aux tables.
Un joueur suffit pour assister à la comptée et à la vérification des cartes. Aucun joueur debout ne peut participer au jeu. Le nombre de joueurs assis, seuls susceptibles d’avoir une main, correspond au nombre d’emplacements marqués sur le tapis. Il est au maximum de sept.
Le joueur ne dispose que d’une seule main et ne peut pas miser sur des emplacements vacants.
Pour commencer la partie, le joueur place des mises d’un montant équivalent sur les cases Ante et Blind. Il peut également mise sur la case bonus Trips.
Une fois toutes les mises disposées devant les joueurs, le croupier distribue les cartes. De gauche à droite, il donne deux cartes faces cachées à chaque joueur, puis à lui-même.
A l’issue de la donne, après avoir pris connaissance de sa main, le joueur peut soit ne rien faire, soit mettre une mise sur la case Play égale à 3 ou 4 fois sa mise Ante.
Le croupier retourne ensuite les trois premières cartes qui déterminent le Flop. Si le joueur n’a pas déjà misé sur Play, il peut maintenant miser 2 fois sa mise Ante ou passer à nouveau.
Le croupier découvre ensuite les deux dernières cartes communes du Board. Si le joueur n’a pas encore misé sur Play, soit il renonce, et place ses cartes, faces cachées, à hauteur de la case Ante, soit il mise une fois sa mise Ante.
Le croupier retourne ensuite ses deux cartes et annonce sa meilleure combinaison.
1) Si les cartes du joueur battent celles du croupier, ses mises Ante et de Play sont payées une fois la mise. La mise de Blind est payée seulement si la combinaison gagnante du joueur est au moins une quinte. Si le joueur bat le croupier avec moins d’une quinte, la mise de Blind n’est ni gagnante, ni perdante.
2) Si le croupier a une combinaison supérieure à celle du joueur, le joueur perd les mises Blind, Ante et Play.
– En cas d’égalité, les mises restent au joueur sans gain ni perte.
Le croupier doit avoir au moins une paire pour être qualifié. Si la banque n’est pas qualifiée, la mise Ante est redonnée au joueur et les mises Trips, Play et Blind jouent.

Tableaux de paiement :

TRIPS
Quinte Flush Royale ……… 50 pour 1
Quinte Flush ………………… 40 pour 1
Carré ………………… 30 pour 1
Full ………………….. 8 pour 1
Couleur …………………. 7 pour 1
Quinte ………………………. 4 pour 1
Brelan ………………………. 3 pour 1

BLIND :
Quinte Flush Royale …….. 500 pour 1
Quinte Flush ……………… 50 pour 1
Carré ……………………… 10 pour 1
Full ………………………….. 3 pour 1
Couleur ..……………………. 3 pour 2
Quinte ………………………. 1 pour 1

Article 55-20-1
créé par arrêté du 30 décembre 2014 – art. 28 Maxima et minima des enjeux au jeu de l’ultimate hold’em poker

Les mises des joueurs, exclusivement représentées par des jetons, doivent être exposées dans les limites du minimum et du maximum.
Le minimum des mises est fixé par l’arrêté d’autorisation.
Les dispositions du dernier aliéna de l’article 53 sont applicables au jeu de l’ultimate hold’em poker.
Le maximum des mises est fixé à l’ouverture de chaque table par le directeur responsable à 10, 20 ou 30 fois le minimum des mises et peut être modifié en cours de séance sous réserve de l’indiquer clairement sur l’affichage de la table.

Règles non contractuelles.

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien